Benvenuti | Contatti | Mappa del Sito    Versione italiana English Version Deutsch Version Version francais Arabian Version Arabian Version
"Il Filo d'Erba" Altaura e Monte Ceva - Padova - Veneto - Italia
Bioecological Farm Educational Farm | Care Farm | Group visits | Gardens in motion, gardens of hope | Farm Diary
Organic cuisine | Hospitality | Events & promotions | Sundays & holidays | Organic produce | Monte Ceva Herbarium
Contact & Booking

febbraio 2015 informazoni dal Libano

Informazioni dal Libano febbraio 2o15 questa sera , 14 febbraio 2015, cena con capi sciiti e sunniti scambio di idee sul progetto orto e simpatico invito ad andare nella loro comunità a parlare, fare palline di argilla con i semi per i piccoli uno dei capi ha espresso desiderio di venire con famiglia in fattoria che belloooooooooooooo!abbiamo convenuto che se gli esponenti isis avessero avuto l’opportunita di coltivare un orto non sarebbero diventati violenti ho regalato un portachiavi portato dallitalia il capo sciita mi ha detto che non lo userà mai perchè lo ritiene pieno di buoni significari di vita perciò lo esporrà in casa`per r icordare quanto detto questa sera bellissima armosfera di cordialità e buoni propositi di pacifica convivenza molto molto bello Annas Linnas has the pleasure to invite you For an informal conversation with the Italian farmer Maria Dalla Francesca, On the theme: Mediterranean diet, biodiversity and peace. School of saint Savior Convent, Joun Chouf on Saturday 21-2-2015 at 4.00 pm During the meeting we will watch a movie about the various activities that take place in the Organic Farm Altaura and Monte Ceva owned by our guest and we will talk about the projects "Orti di speranza - orti in movimento" ("Gardens of hope - gardens on the move") It is nice to meet you Abdo Raad, Cell: 03-665012 Blog: http://amitiepartout.over-blog.com/ Facebook: http://www.facebook.com/abdo.raad appena arrivata in Libano, giovedì sera 12 febbraio 2015 , bellissima notizia ..circa due anni e mezzo fa ho scritto per Abuna Abdo il progetto "orti in movimento-orti di speranza " , tradotto in inglese e pubblicato in internet sul mio sito .....due mesi fa mi dice Abuna Abdo che lo hanno contattato 2 ragazzi libanesi che avevano in animo di iniziare un progetto simile ;in internet si sono imbattuti nel progetto Orti in movimento orti di speranza e sono venuti a chiedergli del terreno qui intorno al convento per iniziare ...CHE BELLOOOOOOOOOOOOO! quando lo avevo tradotto e messo in internet avevo proprio sperato che succedesse così ...è stato messo un seme che dopo un po' ha iniziato a germogliare .... il progetto si sta MUOVENDO fantastico !!! bellissimo !!! ora sarebbe bello creare una rete di Orti in movimento - Orti di speranza , dieta mediterranea , biodiversità e pace !!!!! .Les réfugiés syriens au Liban.Dès le début de la guerre en Syrie, Mars 2011, beaucoup des réfugiés syriens sont échappés au Liban. La UNHCR compte pour le moment 1 million des refugiés qui se sont installés au Liban dans des conditions très difficiles.Il ne faut pas oublier les syriens qui étaient au Liban avant la guerre et qui ont emmené leurs familles de la Syrie, et qui ne peuvent plus retourner là bas. On peut donc parler d’un million et demi des syriens qui sont déjà au Liban. C’est presque un tiers de la population libanaise. Ils sont répartis sur tout le territoire libanais.Imaginez vous par exemple que 25 millions des pauvres entrent maintenant en Italie, comment doivent ils vivre?Pour ce nombre des déplacés il n’y a aucun camp établi officiellement pour des raisons politiques et aussi financières. On voit des agglomérations des déplacés dans plusieurs lieux où malheureusement ils sont toujours menacés de se déplacer de nouveau à cause du climat ou des rapports avec le voisinage…Très peu ont pu louer une maison au Liban, ou trouver un moyen pour aller outre mer, mais la grande majorité vit dans des conditions très difficiles. Les uns vivent sous des tentes légères, ils risquent la pluie, les inondations et la neige en hiver et la chaleur en été. Des autres vivent dans des maisons fragiles, insalubres et pauvres qui ne sont pas préparés pour l’habitation des humains et qui n’ont ni de cuisine ni de toilettes. Des autres vivent dans des écoles où ils utilisent les toilettes comme cuisine et chambres de refuge…En bref ils vivent dans la misère et la souffrance. Les agences de l'ONU pour l'enfance et les réfugiés, l'Unicef et autres ONGs exposent la situation tragique et inacceptable des millions des déplacés. Ils ont besoin de protection, de soin d’éducation… ils ont besoin de la dignité. - les difficultés: - tension entre libanais et syriens:Pour des raisons économiques et politiques les tensions entre les deux peuples ne manquent pas. Il ne faut pas oublier non plus que le régime syrien qui a gouverné le Liban pendant des années était la cause de plusieurs misères durant la présence de l’armée syrienne au Liban. Apres la libération de l’occupation syrienne en 2005, on parle maintenant d’une nouvelle occupation da la part des refugiés. Au niveau économique, des syriens viennent à prendre le travail des libanais et acceptent de travailler à n’importe quel salaire, et ils sont bien acceptés par les entreprises car ces dernières ne peuvent plus payer les salaires pour les employés libanais. Les libanais eux-mêmes perdent leur travail déjà à cause du chute du tourisme et des fermetures des vois vers le Syrie, et leurs salaires ne suffisent plus. Ils doivent payer les écoles, les hôpitaux,… et toutes sortes de taxes… le président libanais parle d’un danger existentiel ! Même ONU parle aussi d’un danger politique et économique. Il y a plusieurs crimes déjà commis par des syriens sur le territoire libanais.Ce n’est pas facile dans une telle situation demander aux libanais d’aider les syriens. Nous continuons d’expliquer aux libanais que les peuples ne sont pas les politiciens, mais ils sont les victimes. Nous expliquons aussi que tous les peuples sont des frères, crées par le même créateur et vivants sur une seule planète, et que les refugiés syriens sont maintenant la victime de la guerre et vivent dans l’urgence, comme l’était autrefois le peuple libanais. Tu syrien, tu es mon frère, tu es de n’importe quelle nationalité tu es toujours mon frère. C’est la doctrine humaine que nous essayons chaque jour de proclamer. Nous avons cherché aussi, selon le possible, d’acheter les aides des petits fournisseurs libanais pour distribuer sur les syriens pour créer ainsi une ambiance de fraternité. De cette façon les libanais ont profité de la vente de leurs stocks, ainsi que les syriens ont profité de l’aide - Des difficultés liées à la santé Pendant les visites aux familles un des problèmes des plus durs c’est de trouver des personnes qui ont des maladies graves, des femmes enceintes, des enfants qui ont des maladies contagieuses… et qui n’ont pas la possibilité d’aller dans un hôpital ou chez le médecin car ca coute cher!Nous avons emmené les familles dans des dispensaires et assuré quelques médicaments surtout pour les maladies contagieuses, en collaboration avec des agences qui travaillent dans le domaine de la santé. Il faut noter que dans le domaine de la santé il y a des besoins infinis. Pas d’aides sanitaires suffisantes pour faire des opérations pour beaucoup des patients. Parmi ces malades, Nous avons par exemple une enfant muette elle a besoin d’être opérer, mais pas d’argent ! - Scolarisation des enfants:On parle de 70% des enfants non scolarisés. On peut conter presque 600.000 enfants syriens au Liban. Une génération des enfants risquent de se perdre a jamais au niveau d’éducation. Des milliers des enfants sont dans la rue. Ils ramassent des épluchures au marché de légumes. Ils vendent des petites choses sur les fenêtres des voitures, ils tendent la main, ils souffrent de malnutrition… des mariages forcés et précoces surtout pour les filles et des exploitations sur tous les niveaux.Annas Linnas a organisé plusieurs conférences pour défendre les droits de l’enfant et sensibiliser les gens et les medias sur la dignité de l’être humain.Ll’association Annas Linnas a pu registrer quelques petits enfants dans les classes maternelles avec l’aide de FAB, CMDN, Rotary Milano, Association Elias,... et leur a assuré le déplacement, les vêtements scolaires, la fourniture et autres besoins. Les plus grands ne peuvent pas suivre le programme libanais d’enseignement qui est différent de celui syrien. Donc rien à faire, ils sont malheureusement dans la rue. Ils ont besoin d’une école. - Changement d’habitation:Durant les distributions on remarque parfois que des familles ont changé leur lieu d’habitation, car ils ont des difficultés avec les voisins, ou l’habitat (des tentes parfois) qui n’a pas résisté devant les tempêtes… on remarque aussi que de nouvelles familles viennent habiter dans ces agglomérations où nous aidons. Annas Linna a décidé de donner les portions aux nouvelles familles quand elle ne sait plus ou se trouve la famille qui est partie. Annas a décidé aussi d’aider toutes les nouvelles familles venues dans les agglomérations concernées par les visites et les distributions pour ne pas créer des problèmes entre les familles et pour assurer un peu de justice sociale. Pour cela Annas a fait recours à d’autres donateurs pour aider ces familles. - Les distances entre les familles:Les villages où se déroule le projet sont loin les uns des autres. Dans une réunion de Annas Linnas on se demande si c’est possible pour les projets futurs prendre des villages plus proches les uns des autres. C’est peut être mieux se limiter a une seule région si le budget est petit. Et étendre si le projet est plus grand.Ce n’est pas un problème de couts, mais c’est le problème des volontaires et la perte du temps. En tout cas cette difficulté n’était pas importante.

Torna alla lista degli articoli

SUBSCRIBE to our NEWSLETTER
Email: 
Name: 
  -  
to receive our proposal of activities!

Video Altaura

Video M.te Ceva


Websites
suggested:

Fattorie del Panda

Ville Venete Scuole

Progetto Euganeo

 
IL FILO D’ERBA - AZIENDA AGRICOLA BIOECOLOGICA ALTAURA E MONTE CEVA
Sedi: ALTAURA, Via Correr 1291, Altaura, 35040 Casale di Scodosia, PD   |   MONTE CEVA, Via Cataio 68, Cà Vecchia, 35041 Battaglia Terme, PD
Tel: +39 347 2500714 Fax: +39 (0) 429 879063   E-Mail: dfmaria@libero.it | www.agriturismobioecologico.it   P.IVA 03463430284    Credits by Luca Turrin e ColliEuganei.biz